Si loin si proche – La Grande Guerre sous le regard des BU


  • Focus 2014 : La « Grande Guerre » sous le regard des BU de l’Université de Lorraine

RSS Souscrire via RSS

Archives de novembre, 2014:

Commentaires fermés sur Expositions virtuelles des archives départementales de la Meurthe et Moselle sur la Grande Guerre

Expositions virtuelles des archives départementales de la Meurthe et Moselle sur la Grande Guerre

Sujets: événement

Tableau_Expo

 

Les archives départementales proposent de découvrir, au fil d’une quinzaine d’expositions virtuelles, la richesse et la diversité de ses fonds, sous les angles thématiques les plus variés. Sont ainsi illustrés l’histoire et le patrimoine économique et industriels du département, tels le sel ou la métallurgie, des typologies architecturales, comme les châteaux forts, des approches sociétales et environnementales comme l’enfance ou l’eau, ou encore des supports documentaires particuliers comme les sceaux, les cartes ou les archives d’architecture.

Dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre : vous trouverez ci-dessous deux liens parmi la liste des expositions virtuelles proposées par les archives départementales.

 

Avant Guerre 1914-1918 : http://archivesexpo.cg54.fr/Expo/1914-1918_Avant_Guerre/1914-1918_Avant_Guerre.html

Les combats : http://archivesexpo.cg54.fr/Expo/1914_Les_Combats.html

 

 

Commentaires fermés sur Documentaire de la BBC : « The man who shot the Great War » (L’homme qui photographia la Grande Guerre)

Documentaire de la BBC : « The man who shot the Great War » (L’homme qui photographia la Grande Guerre)

Sujets: article de presse en ligne, Document audio/vidéo

Le documentaire ‘The man who shot the Great War » présente des clichés inédits de la Première Guerre mondiale pris clandestinement par un caporal nord-irlandais, Georges Hackney. Ils montrent la vie dans les tranchées en France lors de la bataille de la Somme en 1916.

 

Ce documentaire d’1 heure en anglais est podcastable sur le site de la BBC pendant 3 semaines.
Résumé : Revealing for the first time what has been described as ‘the photographic discovery of the century’, this documentary uncovers the remarkable story of the Belfast soldier who took his camera to war in 1915 and how his experiences were to have a dramatic and unexpected outcome many years later.

 

Voir également l’article du Huffington Post qui présente quelques-unes de ces photos.

 

Sources : BBC et Huffington Post

Commentaires fermés sur Sur les Docks (France Culture) : « Démineurs en zone rouge »

Sur les Docks (France Culture) : « Démineurs en zone rouge »

Sujets: Document audio/vidéo

« Démineurs en zone rouge »
Un documentaire de Laurent Leclerc et François Teste
Emission « Sur les docks »
France Culture
10 novembre 2014

Photo L  Leclerc_97398_demineurs_france culture
Démineurs en zone rouge Laurent Leclerc copyright Radio France

 

 

Résumé : Dans le nord-est de la France, dans la zone rouge, enterrée dans un champ, une route ou une forêt, des objets de mort sont tapis. A la faveur d’un chantier, de travaux des champs ou d’un jeu d’enfant, ils remontent  à la surface quand on s’y attend le moins.

Un siècle plus tard, la Grande Guerre est loin d’être terminée : les risques réels que représentent ces obus, bombes, grenades, mines et autres munitions enfouies et toujours actives, ont poussé l’état à créer un corps de spécialistes. Leur travail est de neutraliser la menace qui pèse sur les populations civiles. Aujourd’hui, ils sont environ 300 sur le territoire français à exposer quotidiennement leur vie. Ce sont les derniers soldats de cette guerre menée en temps de paix : les démineurs.

Sur les Docks vous conduit au cœur de la Zone rouge, pour suivre deux jours durant le travail des démineurs du Centre de déminage d’Arras, ville qui détient le record annuel de ramassage de bombes.

 

Vous pouvez réécouter cette émission sur le site Internet de France Culture.

Source : France Culture

 

Commentaires fermés sur L’histoire en podcast

L’histoire en podcast

Sujets: Document audio/vidéo

Blog Histoire

L’Histoire en podcast

Commentaires fermés sur Centenaire 14-18 : des poilus venus des quatre coins du monde

Centenaire 14-18 : des poilus venus des quatre coins du monde

Sujets: article de presse en ligne

Face à la caméra, Stéphane Urgin, ancien combattant guadeloupéen de 14-18, se souvient avec émotion de la bataille de Verdun. En 1998, quatre-vingts ans après la fin des combats, son visage est encore marqué par les traces de brûlures provoquées par les gaz. Soudain, ce vieillard qui paraissait il y a un instant si frêle bondit de sa chaise, pour dénoncer « les généraux restés à l’arrière ».

Comme de nombreux anciens combattants recrutés dans les colonies, il a gardé son indignation intacte contre cette France oublieuse des valeurs d’égalité promises pendant la Grande Guerre. Selon lui, la pension d’indemnisation versée par l’Etat n’était pas à la hauteur du sacrifice consenti. Stéphane Urgin n’en démord pas : sans les poilus de l’Empire colonial, la France n’aurait pas gagné la guerre. « C’est nous qui les avons sortis de là », insiste-t-il.

Ce témoignage recueilli par le cinéaste Mehdi Lallaoui est l’un des moments les plus forts de son dernier documentaire, intitulé Les Poilus d’ailleurs…

 

Lire la suite de l’article sur Le Monde.fr

 

Journaliste : Antoine Flandrin, Le Monde.fr

Commentaires fermés sur Qu’a t-on fait des blessés psychiques de la grande guerre ?

Qu’a t-on fait des blessés psychiques de la grande guerre ?

Sujets: Document audio/vidéo
Camptocormique

Camptocormique (Exposition 1917 – Centre Georges Pompidou de Metz).

Réécouter l’émission la marche des sciences  d’Aurélie Luneau sur France Culture :

« Au tableau de la grande guerre, la France rendit hommage à ses morts, 1,35 million, et à ses blessés, mutilés que l’on chiffre à 3,6 millions. Et le 11 novembre 1920, on transporta en grande pompe au Panthéon le cercueil du Soldat Inconnu. On honora les morts et on glorifia les survivants, mais comment furent considérés les « blessés psychiques » ?  Comment, dans cette guerre 14-18 autrement surnommée « la grande boucherie », a t-on pris en compte les chocs psychologiques et leurs conséquences ? De quelle façon la psychiatrie de l’époque a t-elle établi un tableau des traumatismes et y a t-elle apporté une réponse ?  En réalité, la grande guerre a oublié ces hommes marqués, souvent à vie, par les horreurs de ce combat, les camarades déchiquetés, les obus et leurs impacts sur le corps humain, la mort environnante au quotidien…. Sans parler de la suspicion qui régnait dans l’armée de la simulation et qui coûta la vie de nombre d’entre eux placés devant un peloton d’exécution !  Ces blessés psychiques furent d’abord méconnus, puis délaissés, et enfin oubliés, laissés pour compte avec leurs blessures invisibles aux yeux des autres.  Grâce au travail de Louis Crocq, retour sur cette histoire de la psychiatrie du front, sur le devenir de ces traumatisés de la guerre, et de la lente reconnaissance des « blessures psychiques » en France… »

Ouvrages de Louis Crocq disponibles dans les bu lorraines

Commentaires fermés sur Fiction : Marie Curie, une femme sur le front

Fiction : Marie Curie, une femme sur le front

Sujets: Document audio/vidéo

France 2 diffuse mardi 11 novembre à 20h50 une série/fiction intitulée « Marie Curie, une femme sur le front ».

 

Résumé : Quand la guerre de 14 éclate, Marie Curie est une scientifique reconnue, prix Nobel de physique puis de chimie. Son époux Pierre Curie est mort brutalement huit ans plus tôt et elle dirige depuis l’institut du Radium avec le docteur Regaud. L’urgence de la situation de guerre la pousse hors de son laboratoire. Déterminée à implanter les techniques de la toute nouvelle radiologie, elle va, accompagnée de sa fille Irène, 17 ans, sillonner les lignes de front, convaincre mécènes, chirurgiens et médecins de l’importance de l’utilisation de cette invention. De son côté, Claudius Regaud, qui travaille depuis plusieurs années sur le traitement radiologique du cancer, va développer sur le front de nouvelles méthodes de soins dans les hôpitaux…

 

Source : France 2

Commentaires fermés sur La fabrique de l’histoire (France Culture) : « Comment faire une histoire des sons de la Première Guerre mondiale ? »

La fabrique de l’histoire (France Culture) : « Comment faire une histoire des sons de la Première Guerre mondiale ? »

Sujets: Document audio/vidéo

Comment faire une histoire des sons de la Première Guerre mondiale ?
Histoire des sensibilités (3/4)

C’est le thème abordé dans l’émission « La Fabrique de l’Histoire » du 24 septembre 2014 diffusée sur France Culture et podcastable ici.

Cette émission est en lien avec l’exposition « Entendre la guerre » réalisée par l’Historial de la Grande Guerre de Péronne dans la Somme. Cette exposition est visible jusqu’au 16 novembre 2014.

Invités : Stéphane Audoin-Rouzeau, historien spécialiste de la Grande Guerre, professeur à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociale et Florence Gétreau, commissaire de l’exposition

Source : France Culture

Affiche_entendre_medium

Commentaires fermés sur Quand la Grande Guerre rend fou de J.Y Le Naour et G. Laville

Quand la Grande Guerre rend fou de J.Y Le Naour et G. Laville

Sujets: Document audio/vidéo

Quand la Grande Guerre rend fou

« Quand la Grande Guerre rend fou », documentaire réalisé par Jean-Yves Le Naour et Grégory Laville.

Durant la Première Guerre mondiale, nombreux sont les soldats qui ne se sont jamais remis du spectacle quotidien de l’horreur auquel ils ont assisté sur le front. C’est le cas notamment de Baptiste Deschamps qui, dès septembre 1914, s’est retrouvé prostré après un bombardement. Or, les médecins, réfractaires à la psychanalyse, importée d’outre-Rhin, se montrent impuissants face à ce type de souffrance. Promené d’hôpital en hôpital, Baptiste Deschamps se voit appliquer des méthodes douces, avant de subir la technique de Clovis Vincent, étoile montante de la neurologie française, qui consiste à infliger au patient des décharges d’électricité, pour que la douleur physique prenne le pas sur la souffrance psychique.